mercredi 24 février 2010

GEFALTET/GESPANNT - ausstellung in Berlin


(auf das Bild klicken / cliquer sur l'image)
gefaltet / gespannt

http://www.spielraumberlin.de
Opening 6 th March 19 PM

We are pleased to invite you to the exhibition gefaltet / gespannt, which brings together the work of 4 young French artists: Marion Orfila, Isabelle Vicherat, Faye Formisano and Elise Vandewalle (in collaboration with Carole Quettier). The leitmotiv of this exhibition comes from a common desire to make visible some experiences of the body and its movements. The title gefaltet / gespannt means both the motion of a body in time and space, but also the result of its action on the material: Folds of a draped and tension of a rope, drawing in space, work of montage in which a set of images are folded and stretched on the wire of possible stories.
The exhibition will present a set of installations and sculptures along with a program of videos.

mardi 23 février 2010

mercredi 17 février 2010

On venait de loin
Pour croire à la fête.

(Guillevic)

http://www.rue89.com/2010/02/16/roue-de-coups-par-des-policiers-a-une-fete-chez-moi-138776

lundi 8 février 2010

Participons (Un texte du site "Résurgences")



"Vous m’incitez à parler, à participer ? L’idée n’est pas mauvaise, mais ce n’est pas l’idée qui me convaincra, c’est votre voix, votre ton. On n’invite pas quelqu’un à parler comme on l’invite à s’asseoir, en lui désignant de la main une chaise. Ce besoin que vous avez de ma parole, je ne peux le croire vrai si je ne le sens pas tapi dans votre voix, si je ne le sens pas tout mêlé au besoin qu’elle me donne de votre parole à vous. En quoi me donnez-vous envie de vous parler ? Imagineriez-vous, par cette proposition dérisoire, me faire un grand cadeau ? À moins que l’aplomb et le culot que vous procure votre réussite ne vous donnent l’illusion de parler d’un lieu qui domine la parole. Méprise. Quand vous serez revenu de votre ironie, de votre cynisme, vous comprendrez que rien ne domine la parole, que rien ne la surplombe, que tout est au-dessous d’elle, et vous et moi. Vous êtes trop certain de ce que vous cherchez. Vous êtes trop incertain de ce que vous êtes. Je ne vous crois pas."